Partenariat

Les petits agriculteurs vont bénéficier d'un nouveau partenariat en matière de santé et de sécurité au travail

L'OIT et Eni lancent un partenariat pour améliorer la sécurité et la santé au travail des petits agriculteurs impliqués dans les initiatives agro-industrielles d'Eni au Kenya et en Côte d'Ivoire.

Actualité | 24 novembre 2023
GENEVE (OIT Infos) - Une initiative mondiale pionnière visant à améliorer la sécurité et la santé au travail (SST) et l'accès à la protection de la santé pour les petits exploitants agricoles dans les agro-industries a été lancée par l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'entreprise mondiale d'énergie intégrée Eni.

L'initiative vise à accroître la couverture de la protection sociale pour les agriculteurs du secteur agro-industriel au Kenya et en Côte d'Ivoire, où Eni développe des projets d'agrofourniture pour produire de l'huile végétale qui n'entre pas en concurrence avec la chaîne de valeur alimentaire afin d'approvisionner les bioraffineries. À cet égard, l'OIT réalisera une évaluation qui identifiera les domaines potentiels d'amélioration et les recommandations pour promouvoir davantage la sécurité et la santé au travail (SST) tout au long de la chaîne de valeur agricole, respectivement pour les cultivateurs de ricin au Kenya et les cultivateurs d'hévéa en Côte d'Ivoire.

Grâce à ce partenariat, les propriétaires d'exploitations agricoles, les travailleurs agricoles et leurs représentants seront aidés à sensibiliser et à améliorer les pratiques de SST par le biais d'activités de formation et la mise en œuvre de mesures de prévention et d'atténuation des risques. L'OIT et Eni ont également pour objectif d'accroître la couverture sociale des petits exploitants agricoles en combinant sensibilisation et collaboration avec les syndicats, les coopératives, les employeurs et les gouvernements nationaux. Dans un premier temps, 50 000 agriculteurs au Kenya et 100 000 en Côte d'Ivoire bénéficieront de cette initiative, qui pourrait être étendue à d'autres pays à l'avenir.

"L'OIT se réjouit de l'occasion qui lui est donnée de s'associer à Eni, car un engagement commun entre les gouvernements, les travailleurs, les syndicats et le secteur privé est essentiel à la réalisation d'un environnement de travail sûr et sain et d'une couverture sanitaire universelle", a déclaré Laura Thompson, sous-directrice générale de l'OIT pour les relations extérieures et les relations avec les entreprises.

"Ce nouveau partenariat avec Eni bénéficiera directement aux travailleurs des secteurs de l'agro-industrie au Kenya et en Côte d'Ivoire. Nous espérons que cette collaboration pionnière ouvrira la voie à des approches systématiques promouvant la sécurité et la santé des travailleurs et leur accès à la protection sociale de la santé", a déclaré Joaquim Pintado Nunes, chef du service de l'administration du travail, de l'inspection du travail et de la sécurité et de la santé au travail de l'OIT.

"Nous sommes heureux de nous associer à l'OIT sur ces projets clés au Kenya et en Côte d'Ivoire, qui ont un impact positif sur l'ensemble de la chaîne de valeur et favorisent la durabilité socio-économique et environnementale. Cette importante collaboration est un exemple de partenariat public-privé vertueux, dans le but commun d'atteindre les objectifs de développement durable des Nations unies", a déclaré Luigi Ciarrocchi, directeur du CCUS, de la foresterie et de l'agrofourniture chez Eni.

"Le renforcement de la santé et de la protection sociale tout au long de la chaîne d'approvisionnement de l'agro-industrie est essentiel pour garantir la protection de chaque travailleur en termes de sécurité et de santé, et le partenariat avec l'OIT est un moyen supplémentaire de renforcer nos engagements. La protection de la santé est fondamentale pour une chaîne d'approvisionnement qui valorise les droits de l'homme, pour le bien-être de toutes les personnes qui contribuent au système industriel", a déclaré Filippo Uberti, Filippo Uberti, responsable de la santé chez Eni.

L'initiative, qui devrait durer cinq ans, a été lancée le 24 novembre lors de la cérémonie de signature au Bureau international du travail à Genève. Elle fait partie des programmes phares de l'OIT, Sécurité et santé pour tous, qui visent à améliorer la sécurité et la santé des travailleurs dans le monde, et Socles de protection sociale pour tous, qui soutiennent la mise en œuvre de systèmes de protection sociale.

Le communiqué de presse d'Eni est disponible à ce lien